Passion F 650 Index du Forum
 
 
 
Passion F 650 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Fin de la voiture et du 2roues en ville?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
naga
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 043
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Dim 10 Juil - 22:03 (2016)    Sujet du message: Fin de la voiture et du 2roues en ville? Répondre en citant

Quand un « think tank » de l’OCDE propose la fin de la voiture en ville


Imaginez une capitale où les voitures privées n’ont pas le droit de circuler, ni les taxis traditionnels, ni les autobus classiques à itinéraires fixes et où tous ces modes de transport ont été remplacés par un système de taxis-bus électriques connectés. Cette idée radicale n’a pas germé dans le cerveau d’un écologiste dément passé par la Silicon Valley, mais dans les bureaux feutrés du très sérieux Forum international des transports, laboratoire d’idées affilié à l’Organisation de coopération et de développementéconomiques et regroupant 57 pays.
Mardi 5 juillet, son secrétaire général, José Viegas, a dévoilé une simulation réalisée à partir des données de mobilité réelles de la ville de Lisbonne (2,8 millions d’habitants). Le concept suppose la disparition des véhicules qui sillonnent traditionnellement le réseau routier urbain et leur remplacement par deux types d’engins. Le système de métro, lui, ne change pas.


Première option offerte aux nouveaux usagers : des « taxis collectifs », grosses voitures de six places organisées sur le modèle d’Uberpool, un service proposé par Uber où l’on partage le véhicule. Disponibles en sept minutes maximum, ils transporteraient, pour un prix donné, les voyageurs en porte-à-porte, par l’entremise d’une application pour smartphone dédiée.


Deuxième option, plus abordable : un réseau de minibus de 8 à 16 places, toutes assises, allant ramasser les usagers à leur demande à des points de prise en charge définis et les déposant à leur point de destination. Une application gérerait l’ensemble du trafic et un délai de trente minutes serait requis avant de voir arriver son bus à l’arrêt demandé.




Une ville idéale


Un sacré big-bang ! Avec des conséquences prodigieuses, si l’on en croit les calculs des ordinateurs du Forum International des Transports : diminution de 97,2 % du nombre de véhicules circulant, baisse de 23 % du volume du trafic (jusqu’à 37 % en heure de pointe), et recul de 34 % des émissions de CO2. Une libération massive de l’espace public (95 % des places de stationnement) et une disparition de la congestion automobiles’ensuivraient. Tout ceci sans compter les bienfaits sociaux : amélioration de l’accès à l’emploi, à la santé, à l’éducation. Bref, une ville idéale.
« Cette proposition permet de bien mieux occuper la ressource, c’est-à-dire l’espace dans le véhicule, et d’utiliser plus rationnellement les automobiles, infiniment moins nombreuses mais qui parcourront de plus grandes distances », explique José Viegas, ancien professeur de transport à l’université de Lisbonne. Outre la capitale portugaise, cinq villes ont demandé une simulation : Dublin, Helsinki, Auckland (Nouvelle-Zélande) et deux autres villes non européennes dont l’identité n’a pas été dévoilée.



Renoncer à l’automobile personnelle


Les répercussions d’un tel bouleversement seraient innombrables, peut-être incalculables. Mais elles n’auraient pas pour effet immédiat une réduction de la dépense. La simulation suppose un doublement du nombre de taxis (6 000 contre 3 000 actuellement à Lisbonne) et de bus (1 000 contre 500), sachant que le chauffeur représente 50 % du coût total du véhicule en fonctionnement. « On peut compter sur les progrès du véhicule autonome pour contrebalancer ce surcoût à terme », espère José Viegas.
Ce projet révolutionnaire bute au fond sur une inconnue de taille : existe-t-il quelque part dans le monde une ville où 100 % des habitants seraient prêts à renoncer complètement à un usage personnel de l’automobile ? M. Viegas reconnaît que le fossé sera difficile à franchir. Il suggère que les premiers essais pourraient se faire sur une moitié de la semaine, en tenant compte du fait qu’en deçà de trois jours d’interdiction sur cinq, le système est, selon lui, beaucoup moins efficient. Et il faudra aussi convaincre les industriels de l’automobile qu’une quasi-disparition de la voiture des villes est une solution d’avenir.




source
le monde,fr
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Juil - 22:03 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silencio


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 152
Localisation: Belgique
Date de naissance: 05/01/1964
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Capricorne (22déc-19jan)
Signe Chinois: 兔 Lapin
Moto: GS

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 22:44 (2016)    Sujet du message: Fin de la voiture et du 2roues en ville? Répondre en citant

Wahou quelle projet !
Bien que je sois automobiliste (modéré) et motard je serais partisan qu'un tel projet puisse voir le jour. Mais à mon sens il est totalement irréaliste pour deux raisons majeurs.

- Premièrement, l'idée de voir fleurir les véhicules électrique me semble être une aberration car cela signifierait le maintient et le développement des centrales nucléaires, seules capables à faire face à la hausse des demandes en électricité. Les centrales nucléaire ont déjà largement prouvé leurs potentiels de dangerosités face à de multiples facteurs: accidents internes, accidents dus à la nature (séismes), problématique toujours non résolue des déchets, cibles potentielles en cas de conflits, demande accrue en ressources épuisables ...

- Deuxièmement, bannir les voitures et autres des villes ne pourra se faire que conjointement à une politique de transports intelligent et efficient sur l'ensemble d'un territoire. En effet, une grande partie des véhicules présents dans les villes viennent de l'extérieur de celles-ci (navetteurs et autres) car l'offre des communications vers les villes répond très mal à la demande. Pour permettre l'abandon de la voiture il serait bien d'offrir un service de transports vers les villes nettement plus dynamique et attrayant (temps de parcours/retard, fréquences, prix, places en suffisance, ...).
Régler l'accès aux villes par une amélioration des transports réduirait déjà considérablement le flux. Alors seulement une révision de la mobilité interne aux villes pourrait se faire et à moindre coût.

A mon sens, ce projet met la charrue avant les bœufs, ... une fois de plus. C'est un système du type "allopathique" qui tente, par des subterfuges, de soigner les symptômes d'un mal sans se soucier de sa cause.

Merci Naga pour cette info très intéressante.

Question: ce post est-il dans la bonne rubrique ? (Relais motards)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:06 (2017)    Sujet du message: Fin de la voiture et du 2roues en ville?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com