Passion F 650 Index du Forum
 
 
 
Passion F 650 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Essai Mash Adventure 400 : mini Trail à petit prix

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
naga
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 069
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Lun 22 Juin - 20:57 (2015)    Sujet du message: Essai Mash Adventure 400 : mini Trail à petit prix Répondre en citant

Le Trail c’est trop lourd ? Trop cher ? Pas franchement accessible ? Et bien voilà que Mash pourrait bien jeter un pavé dans la mare cette année. L’importateur Sima, surfant actuellement sur son succès de petites motos pas cher, se lance un nouveau défi et édite un Trail en 400 cm3 : l’Adventure. Sortant totalement des catégories que pratique la marque, faire une machine d’une petite cylindrée quasi inexistante dans le Train , accessible au permis A2 et le tout à petit prix, est-ce que Mash aurait tout compris ? Réponse dans notre essai.


Plutôt habitué à de la moto néorétro, voilà que Mash se lance en mode aventurier avec cette Adventure. Dans un paysage quasi désertique pour les petites cylindrées, il y a fort à parier que ce modèle va convaincre, surtout avec un prix affiché à 5490 euros. C’est au milieu des vignes de la Bourgogne, à Beaune, que nous avons pris rendez-vous avec ce Trail. La première chose qui saute aux yeux et bien ce sont les valises, ne me demandez pas pourquoi. En effet, fournies de série, ces deux proéminences en métal donnent un total de 70 litres de contenance et sont verrouillable à clé. Elle reflète parfaitement l’état d’esprit dans lequel la moto a été conçue, il est presque dommage que les lignes globales de la moto ressortent si sage surtout avec le coloris gris/noir. On retrouve la tendance du bec sous l’optique commune à beaucoup de Trail du marché. Au final, le ressenti côté look est plutôt neutre, ce n’est pas une folie esthétique, mais ce n’est pas non plus un cageot.




De plus près on peut observer que l’assemblage est propre, mais il manque de soin apporté aux finitions avec des câbles apparents, des coulures sur la peinture de cadre ou encore les soufflets de fourches mal ajustés. À noter la présence des protèges-mains qui sont rattachés que par un seul côté du guidon, très sympa esthétiquement, mais un doute sur la longévité reste. Exit, le Trail blindé d’électronique, ici on retourne aux sources. Si pour certains, ça peut être un aspect rédhibitoire, j’avoue avoir un faible pour cette simplicité. Un sabot, un porte-paquet, des protèges-mains et une bulle haute d’un côté et de l’autre un compteur cheap qui ne compte qu’un compte-tours, un écran digital avec vitesse, jauge d’essence, voltage de la batterie, trip total et l’heure. Idéal pour les baroudeurs qui seront capables de bricoler eux-mêmes la moto sans avoir besoin d’un boîtier pour tout et n’importe quoi.


Mais simple ne veut pas dire qu’il manque l’essentiel, un bon point pour les suspensions qui sont réglable à l’avant en détente et compression et à l’amortisseur arrière Fast Ace est réglable également en détente et compression mais également en précharge. A noté également les jantes de 21 et 18 pouces en 90/90 et 130/80 qui lui confère encore de la hauteur pour une selle qui culmine à 880 mm et même si cette dernière est étroite les moins d’un mètre soixante-dix devront passer leur chemin. D’ailleurs pour enjamber la bête (ou bien en descendre) il faudra faire preuve d’une certaine souplesse car il sera aisé d’accrocher les valises avec les pieds, les tête-en-l’air risque d’avoir des surprises surtout avec une béquille latérale qui place la moto assez droite conjuguée avec le grand débattement des suspensions.





Nous avons apprécié que le réservoir de 19 litres soit bien intégré et ne donne pas d’impression de lourdeur une fois juchée sur la moto. La position est droite et agréable, les rétroviseurs ronds s’ajustent parfaitement et la bulle haute ne gène pas la visibilité. Seul la forme droite du guidon pour gêner les mains sensibles qui donne cette impression d’avoir les mains qui tire sur les extérieures. Le poids (151 kg à sec) ne se fait pas sentir dans les manœuvres à l’arrêt grâce à sa bonne répartition des masses et un rayon de baraque plutôt petit.



Essai Mash Adventure 400 : retour aux sources

Après les nombreuses journées parsemées de pluie, nous n’étions pas convaincus de pouvoir rouler dans de bonnes conditions, mais le ciel de la Bourgogne a décidé d’être clément ce jour-là ce qui nous a permis de rouler sur du sec.
À bord du Mash, difficile de savoir si on est sur un Trail ou sur une Enduro. Le démarrage n’aide pas au choix puisqu’une fois que le monocylindre s’ébroue, je me retrouve propulsée dans un vieux souvenir des Yamaha XT 500 et le bruit que j’appelai affectueusement le « poumpoum ». D’ailleurs ce 4 temps de 29 chevaux à 7000 tr/mn et un couple de 3,05 m.kg à 5 500 tr/mn, n’est pas inconnu au bataillon car il vient tout droit du Five Hundred et plus récemment installé sur la Mash Von Dutch. Avant de se lancer il faudra d’ailleurs faire attention à la béquille latérale qui ne dispose pas de coupe-circuit et de bien-être au point mort sous peine de ne pas démarrer.





Après les premiers tours de roues et la prise de repères, les premières sensations tombent. En outre la sonorité envoûtante du Trail, il faudra admettre que cette moto a besoin d’un peu d’attention. Il faudra se la couler douce sur la poignée des gaz le temps que le moulin chauffe sous peine de se retrouver avec des ratés dans les montées en régime. Les rapports se passent facilement, hormis les leviers un peu durs, et une fois le moteur à bonne température, on se surprend à jouer avec. Il reste ultra-facile à exploiter et est plein partout. Il faudra juste être attentif à ne pas être trop en sous régime sous peine de voir cogner le moteur. Les 29 chevaux sont très bien répartis et l’Adventure se comporte comme une grande enfin jusqu’à 90 km/h, car au-delà même si on peut atteindre les 130 km/h, il lui faudra quand même un peu d’élan.





Même si cette Mash est destinée à un roulage plutôt route, c’est la première fois que la vision des champs de la Bourgogne me donne une telle envie de faire une sortie de route. En effet, la monte de pneu d’origine (Kenda) laisse un effet de louvoiement sur la route. Pour les non habitués, ça pourrait être perturbant, surtout qu’a contrario, la position, les rétros et la protection de la moto sont parfaitement adaptés à un usage régulier. Toujours sur la route, les suspensions couplées à une selle dure laisser présager que tailler de la borne avec tire plutôt du côté de l’utopie. Côté frein, au contraire c’est la bonne surprise de cet essai. Le simple disque à l’avant de 280 mm de diamètre offre un feeling très surprenant pour la catégorie. La gestion à deux doigts suffit, couplé avec de la progressivité, du mordant et un transfert de masse limitée. On aime !
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Juin - 20:57 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
naga
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 069
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Lun 22 Juin - 21:02 (2015)    Sujet du message: Essai Mash Adventure 400 : mini Trail à petit prix Répondre en citant

Il n’aura pas fallu longtemps pour que je saute dans le premier chemin qui passe. Le verdict est sans appel : L’adventure est faite pour le Off-Road. On se met debout sur les cale-pieds et on se laisse bercer par le moteur. Le contact et les remontées d’informations sur chemins sont excellents. Elle fait preuve d’une maniabilité étonnante et pardonne très vite des excès de zèle. Les suspensions un peu brusques sur route deviennent vos meilleures amies et le dosage moteur/roue arrière mettra même des débutants en confiance. Sans parler bien évidement de partir à l’assaut de déniveler de malade, l’Adventure peut devenir sans problème votre pote lors de vos promenades champêtres.




Ce tour dans les chemins confirme donc le fait que cette Mash n’a pas la bonne monte d’origine pour un usage routier. Avec les bons pneus, elle pourra s’avérer saine en ville, grâce à sa maniabilité et sa garde au sol et adoptera un comportement plus sécurisant sur des portions rapides. Et en ce qui concerne les parties viroleuses, la 400 n’est pas en reste. Elle plonge facilement et reste stable si on ne la pousse pas bien évidemment dans ses derniers retranchements.


Conclusion

Mash est allé gratter dans une des catégories boudée par les grands constructeurs et c’est bien, surtout avec l’arrivée des permis A2. À force de vouloir en faire trop, on en oublie que pas tout le monde fait 1m80, a la force de pouvoir déplacer des machines pesant près de 250 kilos à 280 kilos en moyenne et avec un poids perché en hauteur. Quelque part ils se cassent eux-mêmes envers la clientèle.

Et on avoue que c’est avec bonheur que l’on retrouve un Trail petite cylindrée comme il en existait il y a 15/20 ans. Il s’agit d’un premier jet de l’importateur français, et même si beaucoup de détails sont à revoir pour rendre l’Adventure plus attractive, comme le soin apporté aux finitions et peu être des coloris plus fun, on ne va certainement pas cracher dans la soupe avec un prix à 5 490 euros. Et il est certain qu’au niveau de la concurrence…Et bien il n’y a pas grand-chose sur le marché à l’heure actuelle.

En ce qui concerne sa clientèle ciblée ? Des jeunes permis cherchant la facilité d’utilisation pour pouvoir faire ses premières armes dans le monde du Trail, les nostalgiques des mono et d’un monde moto sans électronique ou encore le motard qui souhaite allier balade champêtre et usage au quotidien.





Fiche Technique :

 Moteur : Monocylindre, 4T à carter sec, simple arbre à cames en tête, 4 soupapes
 Cylindrée : 397 cc
 Injection : électronique Siemens
 Allumage : électronique
 Démarrage : électrique
 Refroidissement : air
 Puissance maxi : 29cv à 7000 tr/mn (20,1 Kw)
 Couple : 3,05 Mkg à 5500 tr/mn
 Capacité du réservoir : 19l
 Suspension avant : fourche hydraulique Ø 43 mm FAST ACE réglable détente/compression
 Déb. fourche avant : 210 mm
 Amortisseurs arrière : FAST ACE réglable détente/compression et précharge
 Déb. amortisseurs arrière : 200 mm
 Frein avant : disque Ø 280 mm
 Frein arrière : disque Ø 220 mm
 Pneu avant : 90/90-21
 Pneu arrière : 130/80-18
 L x l x h : 2140 x 810 x 1230 mm
 Hauteur de selle : 880 mm
 Poids à sec : 151 kg
 Réservoir d’essence : 19 litres
 Dimensions valises : 43cm X 42cm X 22cm, 35l par valise soit 70l au total



Pas de chi-chi, pas de blabla, tout est "old school"





Les protèges-mains rattachés que par un extrémité nous font douter de la solidité à terme.










Les finitions sont cheap et certaines peintures manquent de soin.






19 litres de réservoir, il y a de quoi faire!



 Le simple disque de 280 mm est suffisant et offre un bon feeling



 La grande garde au sol et la béquille très droite vous voudra quelques acrobaties



Le monocylindre est joueur et fun à exploiter pour 29 chevaux.





 Les deux valises offrent une contenance de 70 litres (verrouillable)



 Attention en revanche à la descente de la moto pour ne pas se prendre les pieds dedans



 Le bloc avant offre une bonne protection



 Le confort de la selle s'apparente plus à celle d'une cross qu'à un trail



source
moto.caradisiac.com
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
rebel974


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2015
Messages: 194
Localisation: ile de la réunion
Date de naissance: 14/08/1963
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Lion (24juil-23aoû)
Moto: GS Dakar

MessagePosté le: Mar 23 Juin - 16:45 (2015)    Sujet du message: Essai Mash Adventure 400 : mini Trail à petit prix Répondre en citant

c'est une marque qui surprend , ils fond de bien belles motos vintage qui se vendent bien .


cette 400 adventure a un look moderne qui devrait plaire aussi .


reste à voir ce que ça donnera à l'usage en terme de durabilité .........


ce serait bien qu'un constructeur japonais conçoive une bécane de ce genre , légère , simple , solide , bon marché , un genre de 400 xr avec un démarrer électrique ( un kick en secours ) et un gros réservoir .


on lit par-ci par-là que KTM pourrait sortir un 390 adventure mais c'est peut être un fantasme de trailleux 


pour celui qui est habitué aux standards teutons ou japonazes , rouler en moto chinoise c'est quand même faire un sacré bon en arrière , je roule parfois en 125 lifan de location ( la copie conforme chinoise de la 125 honda xl/xls ) , eh ben , euhhhh , comment dire ....... c'est pas du tout pareil : ça rame , ça vibre , la selle est en bois mais ça me déplace sur tout type de terrain pour pas cher ............

125 lifan

_________________
on voit quand j'ai bu mais on ne voit pas quand j'ai soif !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:49 (2017)    Sujet du message: Essai Mash Adventure 400 : mini Trail à petit prix

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com