Passion F 650 Index du Forum
 
 
 
Passion F 650 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Exemple de la mondialisation:CB125F

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 9 567
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:06 (2015)    Sujet du message: Exemple de la mondialisation:CB125F Répondre en citant

CB, deux lettres qui symbolisent le rêve : deux lettres qui ont marqué l'histoire depuis l'apparition de la toute première Benly en 1959. La famille CB s'apparente à une dynastie avec la présence des CB500, CB650, CB1000 sans oublier la CB1100. L'année 1964 a marqué la commercialisation de la toute première CB125. Lancée en 2009 sur l'hexagone sous l'appellation CBF125, la petite ''cébé'' s'est écoulée à plus de 12000 unités sur le marche français (3600 en 2009, 2900 en 2010, 1700 en 2011). Toutefois, son marché de prédilection reste sans équivoque le Royaume Uni où il se vend 2000 CBF125 chaque année. C''est donc fort logiquement que Caradisiac Moto s'est rendu au Royaume Uni à Windsor pour la présentation européenne de cette CB125F.


L'Inde reste le marché de référence pour la CB125 au niveau mondial où il s'est écoulé (sous le nom de Shine) près de 3 millions d'unités. En Europe, le Royaume Uni détient le monopole du segment derrière l'Espagne et la France. Présentée logiquement en exclusivité lors du de la dernière édition du salon de Birmingham, la CB125F succède à la CBF125 après six ans de bons et loyaux services. Honda affiche clairement son objectif et table sur 1000 unités cette année.










Esthétiquement, la CB125F n'a plus grand chose à voir avec sa devancière : les lignes sportives/carénées de l'ancienne tranchent avec un modèle 2015 typé roadster un peu à la manière de la Yamaha YBR, sa principale rivale. Si l'ancienne version était produite en Inde, la dernière mouture jouit d'une fabrication chinoise à l'usine de Wuyang. Cependant, ce changement de lieu de production n'altère en rien la qualité d'assemblage : les plastiques demeurent qualitatifs, et l'on apprécie à sa juste valeur l'absence de vis apparente sur les carénages. De même, la présence de pièces latérales en aluminium, ainsi que la poignée passager viennent parfaire le tableau. Par ailleurs, la proue se pare d'une tête de fourche re dessinée et le galbe offert par les écopes de réservoir suffit à trouver une position de conduite confortable et naturelle.











Le tableau de bord fédère une instrumentation dite à l'ancienne : ici pas de place pour une lecture digitale mais uniquement analogique, l'ensemble demeure lisible et complet (compte-tours, compteur de vitesse, jauge de carburant mais pas de témoin de réserve). On retrouve également un indicateur de rapport engagé et des témoins de point mort et d'injection. la CB125F se pare d'un totalisateur kilométrique et d'un trip partiel à rouleaux. L'ancien bouchon de réservoir typé aviation laisse place à un bouchon plus classique toujours muni de l'ouverture à clé mais là-aussi pas de montage sur charnière. Enfin, Honda s'est attelé à rendre cette moto pratique et facile à utiliser au quotidien avec la présence de série de deux béquilles (centrale et latérale).
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:06 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 9 567
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:09 (2015)    Sujet du message: Exemple de la mondialisation:CB125F Répondre en citant

Essai Honda CB125F : volontaire et économique
Parfaitement alignées sur la béquille latérale, les CB125F se déclinent en quatre choix de coloris (rouge, bleu, blanc, jaune), cependant, seul le jaune ne sera pas disponible en France. Notre essai est sur le point de démarrer (non sans avoir eu un briefing de rigueur, conduite à gauche oblige) sur un parcours de 192 km entre la pittoresque et mondialement connue ville de Windsor et le parc de Goodwood (cité rendue célèbre par son circuit et son festival automobile). Un tracé réalisé à travers la verdoyante campagne anglaise. Culminant à 775 mm, l'assise diffère par rapport à la précédente génération : plus fine à l'entrejambe que sa devancière, elle se montre particulièrement confortable et facilement accessible à toutes les morphologies, autant vous dire que placer mon mètre 70 n'a été qu'une partie de plaisir, avec en prime les pieds bien posés à plat et les jambes épousant parfaitement la forme des écopes de réservoir. De même, la position de conduite contraste face à l'ancienne CBF où le buste demeure plus droit et les bras légèrement écartés rendant la conduite typiquement axée roadster. Le passager semble assez bien loti grâce à un espace conséquent et à des repose-pieds escamotables Le poids contenu de 128 kilos tous pleins fait facilite grandement la prise en main.








Le cadre simple berceau en acier loge une motorisation quelque peu différente de la CBF : certes, le bas-moteur est identique mais il comporte une culasse re dessinée et adopte un balancier d'équilibrage permettant de neutraliser les vibrations. Pari réussi pour les ingénieurs car nous n'avons ressenti aucune gêne de ce côté là même à haut régime. Une configuration technique qui permet d'étager au mieux la boite de vitesses à 5 rapports : cela se traduit à l'usage par un premier rapport amené jusqu'à 30 km/h, cependant, le passage de vitesses se fait au bruit. Légèrement moins puissant que la CBF (11,2 chevaux), le monocylindre 4 temps de la nouvelle CB, alimenté par injection, délivre une puissance de 10,6 chevaux à 7750 tr/mn. Honda a privilégié la puissance à bas et mi-régime entre le 3ème et le 4ème rapport. Lors de notre roulage, nous avons emprunté des départementales, nationales et autoroutes : la CB125F s'est montrée volontaire et nous n'avons pas trop usé de la boite à part sur des portions vallonnées où un rétrogradage en 4ème était de rigueur mais pas de façon intempestive. Après une petite pause, le parcours se poursuit toujours à un rythme soutenu voire même effréné à certain moment par quelques kilomètres sur autoroute, l'occasion de relever une vitesse de pointe frôlant la graduation 120 au compteur à un peu plus de 9200 tr/mn soit bien installé dans la zone rouge. Cependant, impossible de faire rupter la petite CB !







Comme la plupart de ses moteurs, Honda a une nouvelle fois mis l'accent sur la consommation. Sur la CB125F, la firme ailée revendique 1,9 litres/100 km. Un chiffre qui peut paraître farfelu mais tout à fait faisable car lors de ce roulage, nous avons pu relever une consommation de 2,5 litres/100 km en y allant plus que généreusement sur la poignée des gaz. Une utilisation urbaine et péri-urbaine en mode économique pourrait largement entraîner une consommation sous la barre des 2,0 litres autorisant une autonomie de 600 km avec un plein (13 litres) . La CB125F s'octroie une partie-cycle classique avec des jantes à six branches de 18 pouces chaussées d'une monte pneumatique CST. L'association montre une belle stabilité en usage urbain, il devient alors facile de se faufiler en toute sécurité sans se faire embarquer. En revanche, la fourche hydraulique a tendance à plonger lors des phases de freinage appuyées, heureusement, le combiné arrière, réglable en cinq positions, aborde plutôt bien les chaussées défoncées. Enfin, le système de freinage, lui aussi , reste classique pour ce style de machine à savoir un disque ø 240 mm secondé par un tambour ø 130 mm très agréable à utiliser afin d'asseoir la machine avant de solliciter l'avant.


Au final, Honda semble une nouvelle fois avoir visé juste avec l'arrivée de cette CB125F. Malgré une délocalisation de la production en Chine, le résultat est une véritable bonne surprise grâce à un contrôle minutieux de qualité. Cette petite CB possède un capital sympathie indéniable avec une cosmétique revue. Honda incurve volontairement sa trajectoire vers le côté roadster/utilitaire/économique et cible clairement la Yamaha YBR. L'apport de nouvelles technologies au niveau moteur et son faible coût d'entretien devrait lui garantir une carrière au moins aussi fructueuse que sa devancière. Parmi les points faibles, on retiendra simplement une fourche avant trop souple et un prix de 2349 € (attention, il s'agit d'un prix de lancement). Cependant, Honda annonce la mise en place d'offres de financement (identiques à ceux exercés sur le Forza 125).

En terme d'entretien, Honda préconise une première révision à 1000 km puis tous les 4000 km.

Les + :

 Finition soignée
 Confort de selle
 Moteur
 Consommation

Les - :

 Prix
 Manque d'hydraulique au niveau de la fourche


Fiche Technique

 Moteur : Monocylindre 4T, simple ACT 2 soupapes, refroidi par air
 cylindrée : 124,7 cm3
 Puissance : 10,6 ch à 7750 tr/mn
 couple : 10,2 Nm à 6250 tr/mn
 Alésage x course : 52,4 x 57,8 mm
 Alimentation : injection électronique
 Allumage : digital avec avance électronique
 Démarreur : électrique
 Cadre : simple berceau en acier
 Pneu AV : 80/100-18
 Pneu AR : 90/90-18
 Boite de vitesses : 5 rapports
 Transmission finale : chaîne
 Embrayage : multirisque humide
 Frein AV : Disque hydraulique ø 240 mm
 Frein AR : Tambour ø 130 mm
 Suspension AV : Fourche hydraulique ø 31 mm
 Suspension AR : double amortisseurs, réglables en précharge
 Dimension (L x l x H) : 2035 mm x 765 mm x 1080 mm
 Empattement : 1295 mm
 Réservoir : 13 litres
 Hauteur de selle : 775 mm
 Poids : 128 kilos en ordre de marche


source
moto.caradisiac.com
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fundurouge
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 5 678
Localisation: BELGIQUE
Date de naissance: 10/01/1956
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Capricorne (22déc-19jan)
Moto: Funduro

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:56 (2015)    Sujet du message: Exemple de la mondialisation:CB125F Répondre en citant

Euuuuuuu, j'aime bien les 125!
L'été dernier j'ai revendu ma XR (fabriquée au Brésil), toujours vaillante et de bonne humeur.
Sauf que ça roule pas très vite et que dès qu'il y a du vent, des côtes, des côtes et du vent.


Mais une 125 ça n'use rien (sauf le pilotes parfois!), ça consomme presque rien (sur la XR plus de 400 kms d'autonomie).


Je ne sais pas pourquoi je l'ai vendue...enfin si: manque de place et manque de temps pour rouler avec toutes les motos.


Bon we.
Daniel.
_________________
"Bienheureux les fêlés car ils laissent passer la lumière." Judith Malina, dramaturge, ecrivaine et actrice américaine (née à Kiel en Allemagne le 4 juin 1926.)
"L’obligation de subir nous donne le droit de savoir." Jean Rostand.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:53 (2017)    Sujet du message: Exemple de la mondialisation:CB125F

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com