Passion F 650 Index du Forum
 
 
 
Passion F 650 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

A nos cheres Kawasaki disparues

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 23:04 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki 500 Mach III (1969 - 1975)


La Kawasaki 500 H1 est la concurrente directe des Honda CB 450 et des Suzuki T500. Elle est commercialisée pour la première fois en janvier 1969. Cette machine est à classer dans la catégorie des sportives et lors de sa sortie, c'est LA sportive. Cette machine rivalise en terme de puissance avec les 750 4 temps, soit ce qui se fait de mieux à l'époque. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le moteur de cette machine est assez particulier. Il s'agit d'un 3 cylindres 2 temps, ce qui était assez peu courant. Ce concept sera repris pour donner naissance  à une version de 750 cm3 dans le haut de gamme (la 750 Mach IV) et plusieurs versions de 250 (la 250 S1 à partir de 1972 et la 250 KH à partir de 1976), 350 (la 350 S2 à partir de 1971) et enfin 400 cm3 (la 400 S3 à partir de 1974 et la 400 KH à partir de 1976) dans le milieu de gamme. 
Si le moteur est fabuleux, le reste de la machine laisse à désirer. Le freinage (à l'origine, un frein à tambour) et le cadre ne sont pas pas à la hauteur des performances du moteur. Dans le genre fabuleux, la consommation d'essence est à la hauteur des performances du moteur, 2 temps oblige. Toujours "2 temps oblige", la machine est toujours suivie en permanence d'un nuage de fumée bleue, impensable de nos jours. 
 
 
 
L'ensemble des Kawasaki "3 cylindres 2 temps" possède une ligne particulière avec leurs 3 pots d'échappement (2 à droite, 1 à gauche) qui les rend immédiatement reconnaissable. Cette ligne esthétique est associée à un bruit assez caractéristique qui permet de reconnaître tout de suite toute cette lignée de machine. 
La machine évolue régulièrement tout au long de sa carrière.  
Citation:
En 1970, la machine change de décoration, sans changer de référence. L'allumage devient électronique. 
En 1971, la décoration comme tous les ans est nouvelle, mais le réservoir prend une forme plus moderne (sans évidement au niveau des genoux. 
1972 marque une évolution importante avec l'apparition de la H1B. Elle reçoit la fourche et le frein à disque des 750 H2. La ligne devient résolument moderne en reprennant le style des 250 S1 et 350 S2. Le comportement routier s'améliore. 
En 1973, la ligne "goutte d'eau" fait son apparation sur la 500 H1D, comme sur le reste de la gamme. Le moteur est "civilisé" (la puissance passe officiellement à 59 ch). Malgré la diminution de puissance, le cadre est de nouveau renforcé. Les pots d'échappements sont relevés pour améliorer la garde au sol. La finition générale de la machine est en net progrés au détriment du poids. 
La H1E de 1974 ne vibre plus car le moteur est monté sur silentblocs. un gros travail est fait sur le moteur pour limiter les émissions polluantes. 
En 1975, les évolutions sont essentiellement esthétique. 
La machine est commercialisée jusqu'en 1975, les normes anti-pollution américaines et la crise pétrolière ayant eu raison de cette machine. En 1976, elle est remplacée par la 500 KH. Plus de 110 000 exemplaires auront été produits par Kawasaki durant ces sept ans d'existence. Cette machine par ces performances a marqué son époque et possède toujours de nombreux fans. 
 
 
 
 
 
 
500 H1  1975 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les mots d'un heureux propriétaire (Jean Pierre) 
 
Heureux possesseur en 1974 d'une 500 H1E (moteur monté sur silentbloc et couleur verte) car elle s'est faite aussi en grenat. Allumage électronique, un bruit cristallin... et un panache huileux... 
Que dire de cette machine sinon un véritable coup de pied au derrière lors de démarrages un peu nerveux. Une consommation d'essence impensable aujourd'hui 17 litres en ville et de bougies si je me rappelle bien 21 bougies en 3000km.jusqu'à trouver la perle rare NGK B9HC et là plus de problème. 
Tout cela prouvant bien qu'une petite amie coûte souvent assez cher à entretenir. 
 
 
 
 
 
Caractéristiques techniques - Moteur
 
ModèleH1H1AH1BH1DH1EH1F
Type3 cylindres en ligne, 2 temps, refroidi par air
Cylindrée (alésage * course)498 cm3 (60,0 * 58,8mm)
Puissance / Couple60 ch à 7 500 tr/min
5,85 mkg à 7 000 tr/min
59 ch à 8 000 tr/min
5,4 mkg à 6 500 tr/min
Rapport volumétrique de compression6,8:1
Alimentation3 carburateurs Mikuni VM28SC
Boite de vitesse / Etagement5 rapports / 36,8 - 57,8 - 74,3 - 88,0 - 100 %
Transmission secondaire (pignon * couronne)par chaîne (15 * 45)
 
Caractéristiques techniques - Partie cycle
 
ModéleH1H1AH1BH1DH1EH1F
CadreDouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantFourche télé hydraulique
Suspension arrière2 combinés latéraux
Freins Av / ArAv : 1 tambour double came, Ø 200 mm
Ar : 1 tambour simple came, Ø 180 mm
Av : 1 disque, Ø 296 mm
Ar : 1 tambour simple came, Ø 180 mm
Pneu Avant / ArrièreAv : 3,25 * 19
Ar : 4,00 * 18
Réservoir d'essence (avec réserve)15 litres16 litres
Passage en réserve (capacité)par robinet (xxx litres)
 
Caractéristiques techniques - Dimensions
 
ModèleH1H1AH1BH1DH1EH1F
Longueur2 095 mm
Hauteur1 080 mm
Largeur840 mm
Empattement1 400 mm
Garde au sol135 mm
Chasse110 mm
Angle de colonne29°
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Oct - 23:04 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 22:21 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki 750 Mach IV


Si une moto peut être qualifiée de mythique, c'est bien la Kawasaki 750 Mach IV. Trente ans après sa première commercialisation, cette machine génère toujours un engouement de premier ordre. 
Si le règne fut de courte durée, il fut cependant intense. En 1972, Kawasaki commercialise une machine encore plus démoniaque que la 500 Mach III, la 750 Mach IV. Kawasaki reprend la recette qui a fait le succès de la 500, soit un moteur 3 cylindres, 2 temps avec une cylindrée supérieur pour plus de puissance (74 ch sur les premiers modèles, soit près de 100 ch/litre) et plus de sécurité (la machine est équipé en standard d'un frein à disque). 
Les essais de l'époque sont élogieux : "une accélération à couper le souffle", "la puissance d'une 500 de course". Lors de sa commercialisation, la 750 Mach IV est la reine de sa catégorie et aucune autre machine ne pouvait rivaliser en terme d'accélération et de vitesse de pointe. Elle le montrera dans les courses de Criterium 750 et de Promosport. Elle parcourait à l'époque les 400 mètres départ arrêté en 12 secondes et dépassait les 200 km/h. Il faut cependant signaler que ces performances étaient atteintes au prix d'une consommation d'essence inimaginable de nos jours : les 10 litres au 100 kms étaient le minimum syndicale réclamé par le moteur. 
 
 
 
 
 
Pour autant, lors de sa commercialisation le moteur ne présente pas d'innovation majeure, à l'exception d'un allumage électronique. La lubrification du moteur est confiée au système "injectolube" qui calcule la quantité d'huile nécessaire au moteur en fonction de son régime de rotation et l'ouverture des carburateurs. Petite particularité, qu'elle partage avec sa petite sœur, la 500 Mach III, la boite de vitesse avec un point mort en bas et le reste en haut. 
Au niveau de la partie cycle, la leçon de la 500 est assimilée. La machine est proposée avec un frein à disque d'origine et la possibilité d'en monter un deuxième. Le cadre comme la fourche offre une section en rapport avec la puissance du moteur. Afin d'assurer dans toutes les circonstances, la machine était équipée d'un amortisseurs de direction de série. Sans être un rail (les japonaises de cette époque n'ont jamais eu la réputation de tenir le pavée), la machine reste maîtrisable. 
 
 
 
 
 
L'évolution la plus marquante de la courte carrière de la 750 H2 sera marquée par le modèle H2B de 1974 qui est synonyme de déclin du modèle. Outre la ligne générale de la machine, des modifications ont été effectuées au niveau cadre avec un rallongement du bras oscillant pour limiter le phénomène de wheeling des premiers modèles. La puissance a été ramenée ramené à 71 ch. 
Le modèle H2C ne sera jamais importé en france. 
La 750 H2 ne survivra pas à la crise pétrolière et terminera sa carrière en 1976. 
 
 
 
 
 
 
Caractéristiques techniques - Moteur
 
ModèleH2H2AH2BH2C
Type3 cylindres en ligne, 2 temps, refroidi par air
Cylindrée (alésage * course)748 cm3 (71,0 * 63 mm)
Puissance / Couple74 ch à 6 800 tr/min
7,9 mkg à 6 500 tr/min
71 ch à 6 800 tr/min
7,7 mkg à 6 500 tr/min
Rapport volumétrique de compression7:1
Alimentation3 carburateurs Mikuni VM30SC
Boite de vitesse / étagement5 rapports / 37,2 - 55,1 - 73 - 88 - 100 %
Transmission secondairepar chaîne (15 * 47)
 
Caractéristiques techniques - Partie cycle
 
 H2H2AH2BH2C
CadreDouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantFourche télé hydraulique, deb 140 mmFourche télé hydraulique, deb 160 mm
Suspension arrière2 amortisseurs latéraux hydrauliques, réglable en précontrainte, deb 80 mm
Freins Av / ArAv : 1 disque, Ø 296 mm, étrier simple piston
Ar : 1 tambour simple came, Ø 200 mm
Pneu Avant / ArrièreAv : 3,25 * 19
Ar : 4,00 * 18
Réservoir d'essence (avec réserve)17 litres
Passage en réserve (capacité)par robinet à dépression (2 litres)
 
Caractéristiques techniques - Dimensions
 
 H2H2AH2BH2C
Longueur2 085 mm2 110 mm2 175 mm
Hauteur1 145 mm1 180 mm
Largeur850 mm860 mm831 mm
Empattement1 410 mm1435 mm1448 mm
Garde au sol175 mm160 mm139 mm
Chasse114 mm104 mm 
Angle de colonne62°  
Hauteur de selle820 mm
 
 
 
 

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 22:53 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki Z 900


Après la révolution Honda CB 750, c'est en 1972 que Kawasaki pose la première brique de la course à la puissance avec sa Z900. C'est tout de suite un succès que la machine confirme par sa fiabilité, tant au quotidien que sur les circuits. 
Par rapport à la Honda CB 750, elle apporte une cylindrée plus importante donc plus de puissance (82 ch au lieu de 67) et plus de couple et comme argument commercial, un double arbre à cames en tête. Tout en gardant les 4  pots d'échappement traditionnel à l'époque (au diable les kilos), elle possède un look d'enfer, particulièrement dans sa couleur Tabac avec sa flamme Orange et son moteur noir mat. Les ailettes de refroidissement de la culasse gardent cependant un tranchant couleur aluminium. Cette robe sera d'ailleurs reprise par la 750 Zéphir lors de sa dernière évolution. Pour les aspects pratiques, la chaîne est lubrifiée à partir d'un réservoir d'huile abrité sous la selle dans le flan gauche du cadre. 
 
 
 
 
 
La machine sera distribuée de 1972 à 1976 et subira chaque année une légère évolution. En 1974, la 900 Z1A est distribuée avec une nouvelle décoration (moins belle que l'initiale) et le moteur perd sa peinture noir mat. En 1975, la technique évoluant, la machine (Z1B) est livrée avec une chaîne à joints toriques, d'où abandon de la pompe à huile. En 1976, la machine (série A4) est désormais livrée de série avec un double disque à l'avant. 
 
 
 
 
En 1977, la machine disparaît du catalogue du constructeur, victime de la guerre à la puissance qu'elle a déclenchée. Elle est remplacée par la Z1000
 
 
 
 
Caractéristiques techniques - Moteur 
Type4 cylindres en ligne, 4 temps, refroidi par air
DistributionDouble Arbre à Came en Tête,
2 soupapes par cylindre
Cylindrée (alésage * course)66 * 66
Puissance / Couple82 ch (xx kW) à 8500 tr/min
7,5 mkg (xxx daN.m) à 7 000 tr/min
Rapport volumétrique de compression8,5 : 1
Alimentation4 carburateurs Mikuni VM28SC
Transmission secondairepar chaîne
 
Caractéristiques techniques - Partie cycle 
CadreDouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantFourche télé hydraulique
Suspension arrière2 combinés latéraux avec 5 réglages de precontrainte
Freins Av / ArAv : 1 disque, Ø 296 mm
Ar : 1 tambour, Ø 200 mm
Pneu Avant / ArrièreAv : 3,25 * 19
Ar : 4,00 * 18
Réservoir d'essence (avec réserve)17 litres
Passage en réserve (capacité)par robinet (3,5 litres)
 
Caractéristiques techniques - Dimensions 
Longueur2 205 mm
Hauteur1 150 mm
Largeur800 mm
Empattement1 490 mm
Garde au sol160 mm
Chasse90 mm
Angle de colonne26°
Hauteur de selle810 mm
 
 

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 22:51 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki  GPZ  750 Turbo


Dans la vague très éphémère des machines à moteur turbo compressé, la Kawasaki 750 Turbo est la dernière arrivée, après les Honda CX 500 Turbo, Yamaha XJ 650 Turbo et Suzuki XN 85. C'est également la machine de plus forte cylindrée et donc la plus puissante. 
La puissance fournit par le moteur était presque équivalente à celle de la GPZ 1100. Lors de sa commercialisation, la machine a été qualifiée de machine de série la plus rapide du monde.







La base du moteur est le GPZ 750 dont le taux de compression a été diminué pour compenser l'effet Turbo. Le moteur conserve ses 2 soupapes par cylindres et son refroidissement par air. La turbine,  entraînée par les gaz d'échappement, est placée à l'avant du moteur et tourne à 200 000 tr/min.
Le moteur abandonne les carburateurs au profit d'une injection électronique qui prend en compte la pression atmosphérique, la température extérieure, la température du moteur et le niveau d'ouverture des gaz.








Si le moteur pousse à partir de 3 000 tr/min, l'effet du turbo ne se fait réellement sentir qu'à partir de 6 000 tr/min.
La machine n'est commercialisée que durant 2 ans et la production s'arrête en 1985. Un total de 6300 machines auront été commercialisées durant ce court laps de temps.








Caractéristiques techniques - Moteur 
TypeMoteur transversal à 4 cylindres turbo compressé en ligne face à la route, 4 temps, refroidi par air
DistributionDouble Arbre à Came en Tête,
2 soupapes par cylindre
Cylindrée (alésage * course)738 cm3 (66,0 * 54,0mm)
Puissance / Couple112 ch à 9 000 tr/min
10,1 mkg à 6 500 tr/min
Rapport volumétrique de compression7,8:1
AlimentationInjection électronique
Boite de vitesse / étagement5 rapports / 36,5 - 50,6 - 65,5 - 79,7 - 100 %
Transmission secondairepar chaîne
Caractéristiques techniques - Partie cycle 
CadreDouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantFourche télé hydraulique, Ø 37 mm, deb = 130 mm, 
Suspension arrière2 combinés latéraux, deb = 105 mm
Freins Av / ArAv : double disque, Ø 280 mm
Ar : simple disque, Ø 270 mm
Pneu Avant / ArrièreAv : 110/90 * 18
Ar : 130/80  * 18
Réservoir d'essence (avec réserve)17 litres
Passage en réserve (capacité) 
Caractéristiques techniques - Dimensions 
Longueur2 220 mm
Hauteur1 260 mm
Largeur740 mm
Empattement1 490 mm
Garde au sol155 mm
Chasse117 mm
Angle de colonne28°
Hauteur de selle780 mm

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Mer 10 Oct - 23:34 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki Z 1300



La Kawasaki Z1300 est présentée au salon de Paris en Octobre 1978. La machine est équipée d'un moteur 6 cylindres comme la Honda CBX 1000, mais la comparaison s'arrête immédiatement. Si la Honda cherche à dominer la catégorie des machines sportives, la Z1300 se positionne clairement comme la reine des routières. Kawasaki doit frapper très fort pour concurrencer les Honda GoldWing 1000 et Yamaha XS 1100. Sa proposition : un 6 cylindres refroidi par eau équipé d'une transmission par cardan d'une puissance de 120 cv, soit le top à cette époque. C'est résolument la plus puissante et la plus rapide des routières.












La forme du moteur a beaucoup surpris lors de la sortie de la machine. En effet, Kawasaki a complètement intégré le refroidissement liquide lors de la conception du moteur et a de ce fait supprimé les traditionnels ailettes de refroidissement du bloc cylindre et de la culasse. La puissance énorme, comme le couple (plus de 11 kgm) reste maîtrisable grâce à l'onctuosité proposée par la technologie 6 cylindres du moteur.  
Si le moteur innove, la partie cycle reste pour sa part très classique. Le moteur est logé dans un cadre double berceau en acier largement dimensionné pour absorber sa puissance. La tenue de route est honnête sans être exceptionnelle (la machine n'est pas une sportive).  







Le poids de la machine est à la hauteur de sa cylindrée, plus de 300 kg en ordre de marche. Malgré ce poids significatif, les performances sont bien présentes et la machine dépasse facilement les 200 km/h. Malheureusement, bien qu'équipée de série de 3 freins à disque, le freinage laisse à désirer.  
La machine subira quelques évolutions légères tout au long de sa carrière.  
  • 1978 - Version A1 : C'est le modèle d'origine.   
  • 1980 - Version A2 : augmentation de la quantité d'huile du moteur et remplacement des amortisseurs (ressorts plus durs et augmentation du débattement).   
  • 1981 - Version A3 : introduction de l'allumage électronique, nouvelle augmentation de la quantité d'huile du moteur, remplacement des amortisseurs à huile par des combinés air/huile.   
  • 1982 - Version A4 : Modification de la transmission (primaire et secondaire), déplacement de l'allumage derrière l'alternateur.   
  • 1983 - Version A5 : augmentation de la quantité d'huile de la fourche.   
  • 1984 - La Z1300 devient ZG1300 et adopte l'injection électronique. La puissance de la machine passe à 130 cv (mais 1000 trs/mn plus haut)   





Modele Injection








La machine est commercialisée jusqu'en 1988. Aucune machine ne prendra sa relève. La machine compte toujours de nombreux adeptes de par le monde.  
En 1984, la Z1300 Voyager est commercialisée pour le marché américain. Elle ne sera jamais importé en France.  
 
 
 
Caractéristiques techniques - Moteur
 
Type6 cylindres en ligne, 4 temps, refroidi par eau
DistributionDouble Arbre à Came et Tête,2 soupapes par cylindre.

Cylindrée (alésage * course)1 286 cm3 (62,0 * 71,0 mm)
Puissance / Couple120 cv à 8 000 tr/min11,8 kgm à 6 500 tr/min

Rapport volumétrique de compression9,9:1
Boite de vitesse / étagement5 vitesses
Alimentation3 carburateurs Mikuni BSW32
Transmission secondairepar cardan
 
Caractéristiques techniques - Partie cycle
 
CadreCadre en acier à double berceau
Suspension avantFourche télé hydraulique
Suspension arrièreBras oscillant avec 2 combinés latéraux.
Freins Av / ArAv : Double disque (Ø : 300 mm), étrier à simple piston.Ar : simple disque (Ø : 290 mm), étrier à simple piston.

Pneu Avant / ArrièreAv : 110/90V * 18Ar : 130/90 * 17

Réservoir d'essence (avec réserve)27 L
Passage en réserve (capacité) 
 
Caractéristiques techniques - Dimensions
 
Longueur2 335 mm
Hauteur1 155 mm
Largeur840 mm
Empattement1 580 mm
Garde au sol137 mm
Chasse100 mm
Angle de colonne28°
Hauteur de selle 
Poids à sec (avec les pleins)290 kg

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mich much
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 16:26 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

elle etait belle ma titine  en noir   je vois que naga  a decide de me faire du mal vu que ma machine precedente etait la 750 gpz mais sans la turbine a bouffe des platanes je vais arrete de te repondre vilain que tu es

Revenir en haut
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 22:32 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Moi,j ai eu la 1000 VFR,tres belle machine mais qui ne m a pas laisse un tres bon souvenir .La moto etait trop lourde 270kgs avec le plein et le moteur
largement depasse par le 750 VFR Carat d epoque.
Je l ai garde 6 mois et l ai revendu a un gars qui s est tue avec quelque temps apres.
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 00:18 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

1984 : la GP z 900 R



La GPz900R se dévoile à Monterey, en Californie, à l'occasion d'une présentation de Presse et d'une séance d'essais sur route. La première "Ninja" est commercialisée l'année suivante.











Ce nouveau modèle est équipé du premier moteur Kawasaki 4 cylindres à refroidissement liquide, double ACT et 16 soupapes (d'une puissance maxi de 115 ch) et d'un châssis léger et compact.
Avec une vitesse de pointe supérieure à 250 km/h et 10,552 s au 400 m/da, elle réécrit les pages du livre des records moto et s'y inscrit comme la machine la plus rapide du monde.

Au début de sa commercialisation en 1984, elle est sacrée "Moto de l'Année" par les magazines, partout dans le monde.










L'entraînement latéral d'ACT, le cadre "diamant", le carénage intégral très particulier, entre autres caractéristiques, la démarquent des modèles concurrents et lui valent un accueil enthousiaste.











La celebrite de la 900 Ninja dans "Top Gun" avec Tom Cruise








CHRONOS
400 m. D.A. : 10 s 8Record : le pilote de dragster P.W. Gleason en Californie avec 10 s 55
1000 m. D.A : 21,8 s
0-100 : 3,7 s
0-140 : 6,2 s
0-160 : 7,7 s

Vitesse maxi assis :235 km/hVitesse maxi couché : 248 km/h

CONSOMMATION
Ville : 8,5 1/100Route :6,0 1/100
Circuit : 13,5 l/100

FICHE TECHNIQUE
Moteur : 4 temps - 4 cylindres - 2 ACT et 4 soupapes par cylindre.
Refroidissement : par eau
Cylindrée : 908 cm3
AxC : 72,5 x 55 mm
Compression : 11
Allumage : transistorisé
Carburateurs :4 Keihin à dépression 34 mm
Couple maxi : 8,7 m.kg à 8500 tr/mn
Puissance maxi 115 ch. à 9500 tr/mn
Transmission primaire : engrenage à taille à droite


Boîte : à 6 rapports
1 : 2,800 - 36,9% - 92.5 km/h à 10500 tr/m
2 : 2,00 - 51,7% - 129.5 km/h à 10500 tr/m
3 : 1,590 - 65,1% - 162.8 km/h à 10500 tr/m
4 : 1,333 - 77.6% - 194.0 km/h à 10500 tr/m
5 : 1,153 - 89,7% - 224.5 km/h à 10500 tr/m
6 : 1,035 - 100% - 250 km/h à 10500 tr/m
Embrayage : multidisque en bain d'huile
Transmission secondaire : par chaîne autolubrifiée


Cadre : tubulaire type diamant boulonné
Angle colonne de direction : 61°
Chasse : 114 mm
Suspension AV : télescopique à air - AVDS
Débattement AV : 140 mm
Suspension AR : Uni-trak
Débattement : AR : 115 mm
Pneu AV : 120/80 V 16
Pneu AR : 130/80 V 18
Frein AV : 2 disques 280 mm
Frein AR : 1 disque 270 mm


Longueur : 2200 mmLargeur : 75 mm
Hauteur de selle : 780 mm
Empattement :1496 mm
Garde au sol : 140 mm
Réservoir : 22 litres
Réserve : 4 litres
Poids à sec : 228 kg
Poids en ordre de marche : 242 kg
Rapport poids/puissance : 1.98 kg/cv

Prix : 39985 F en 1984



MOTO REVUE bat le T.G.V . sur Paris-Marseille :   
4h00'25", 195 km/h de moyenne  
http://kawasakininja.free.fr/tgv.htm
_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
naga
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 10 243
Localisation: Bangkok Thailande
Date de naissance: 13/10/1965
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Balance (23sep-22oct)
Signe Chinois: 蛇 Serpent
Moto: GS

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 23:50 (2012)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues Répondre en citant

Kawasaki ZXR 750 STINGER



Le soleil se couche sur l’année 1988. Ca fait quelques années maintenant que Suzuki a marqué la route d’une empreinte racing avec sa 750 GSX-R. Du coté des sportives prestigieuses, l’explication fait rage entre la Honda RC 30, la Yamaha FZR 750 R, la Ducati 851 et la Suz GSX-R 750 R. Du beau linge... qui ne fait pas les affaires de Kawasaki. Sa vieillissante GPX 750 n’a ni les moyens, ni la philosophie de rivaliser (même si elle se démerde plutôt bien en Promosport). Insoutenable pour la marque d’Akashi, au passé sportif glorieux ( 750 H2, 900 Ninja, etc...) et dont la ZXR-7 de compétition donne dans la grosse compétitivité.

          Voici la réponse des verts, et la naissance d’un fantasme pour tous les Kawasakistes. Comme les réglementations en Endurance et en Superbike limitent la cylindrée des 4 cylindres à 750 cm3, la nouvelle sportive de Kawa sera une 3/4 de litre. Et pas n’importe laquelle ! Kawa ne reprend de la GPX que son moteur, le retravaille sérieusement, et crée une toute nouvelle machine autour de ça. Ainsi née la ZXR 750 STINGER. Un prénom équivoque, une ligne toute en longueur, un faciès menaçant ; cet engin sent effectivement le missile sol-sol à plein nez. Prenez une combarde, un casque racing, choisissez le coloris vert-blanc-rouge et vous aurez l’impression d’être au départ des 24 heures du Mans avec la ZXR-7  d’usine (elle y a finit 2eme en 88).













Question look, on n’est pas déçu. Double optique nerveux, long carénage sportif, jantes triple branches peintes à la couleur dominante, bras oscillant renforcé, et le must : 2 tuyaux puisant l’air par des ouïes de carénage pour plonger directement dans le réservoir. Damned ! Sommes-nous face à un prototype ? Non, une machine de série ; et même si le rôle de ces conduits se limite à... amener de l’air frais sur la culasse (le souffle va directement sur les carbus sur la ZXR-7), le petit coté magique et l’illusion racing opèrent.
Déshabillons cette Stinger et voyons ce qu’elle cache sous sa combarde tricolore. Mise à nue, la sportive ne peut pas tricher. En tremble-t’elle ? Aucunement, car son châssis et ses entrailles  témoignent de l’importance que Kawasaki accorde à son nouveau fer de lance. Imposant, le nouveau cadre suit la tendance des sportives modernes : un ensemble périmétrique constitué de deux longerons en aluminium soudés à des platines de fonderie. Baptisé E-BOX FRAME, il fait également appel à deux berceaux inférieurs démontables pour une double mission : un peu plus de rigidité et soutenir les radiateurs de flotte et d‘huile.

Du coté des roues, pas de souci à avoir. La fourche, qui ne s’est pas encombrée de système anti-plongée à l’efficacité plus que douteuse, trouve au bout de sa course 2 disques de 275 mm et des étriers à 4 pistons. Le freinage a du bon, de la constance et de la puissance, et une certaine fermeté au niveau de la commande. Le bras oscillant s’est quand à lui doté d’un renfort assez particulier : il est soudé du coté droit, et boulonné du coté gauche pour permettre le passage de la chaîne. Question réglage, l’avant dispose de la précontrainte et de la détente hydraulique. L’amortisseur n’est réglable qu’en précontrainte. Mais la biellette sur laquelle il s’ancre dispose d’une astuce bien pratique pour la compétition. La fixation est montée sur un excentrique, ce qui permet de faire varier l’assiette de la machine sans que cela interfère sur les réglages. Aucun doute, aucune ambiguïté, cette 750 veut de la piste. Un sentiment bien légitime pour ce renouveau de l’esprit Ninja. Mais une fois à bord, on se rend compte que la bête n’est pas si exclusive que ça. La position de conduite est sport, sans excès, les guidons placés pas trop bas, et la prise en main d’une facilité déconcertante en ferait presque une sportive du quotidien. En ville, ça reste supportable, bien que les 230 kgs aient du mal à se faire oublier. Normal, ce n’est pas dans cet environnement qu’une Superbike en devenir va s’exprimer. C’est dans les grandes courbes qu’elle vit, où elle fait une belle démonstration de sa stabilité à haute vitesse. Homogène et plus accessible que son dessin racing ne le laisserait présager, on pourrait seulement lui reprocher une certaine raideur. Un brin d’agilité en plus dans le menu et elle serait au top.















Un grognement, un muscle, des dents qui s’échappent des lèvres, du punch, des aiguilles qui partent tout le temps à droite : on attend ça d’une mécanique Kawa. Pour autant, pas question de développer un moulin de dingue comme le V4 de la RC 30 et d’annoncer un tarif étouffant – Kawa veut que sa Ninja soit accessible, qu’on puisse rouler sans faire un crédit de 1 000 ans. En récupérant le bloc de la 7 et demi GPX, les motoristes se devaient de faire un gros boulot pour le rendre aussi excitant que la machine qui allait l’accueillir. D’abord, faut que ça respire. Une bonne rampe de carbus de 36 mm (+ 2 mm) arrive sur des conduits d’amission redressés de 45°, d’où un flux gazeux plus rectiligne. La culasse est toute nouvelle, avec  des soupapes directement actionnés par les cames (ciao les linguets). Dans les cylindres, la compression augmente un chouïa en passant de 11.2 à 11.3 pour 1. Le bas moteur ne change quasiment pas mais on note un vilo allégé et  un embrayage modifié doté d’un système de débrayage automatique en cas de trop plein de couple renvoyé par la roue arrière à la décélération. Un nouveau pot en inox soigne le chant du bouilleur. Et quelle chanson ! Un râle provenant du fond de la gorge et qui bouillonne de partir dans les tours. Dans l’exercice de l’agrément et de la puissance, ce 750 n’a pas de leçon à recevoir. Pas besoin d’attendre les 10 000 trs pour qu’il commence la démonstration. Les chevaux commencent à débouler avec envie vers les mi-régimes, entraînant la cavalerie jusqu’à 8 000 trs où la grosse patate débarque avec vigueur. Elle a beau être civilisée, la mécanique distribue sans retenue un sacré caractère, à vous coller la banane jusqu’à plus soif. Du haut de ses 107 chevaux, la Stinger déboule à plus de 240 km/h. Voila de quoi calmer pas mal de monde et se forger une réputation.

          Excitante, véhiculant une forte image et un nom provocateur, efficace, homogène et percutante, bien plus accessible que les fantastiques Honda RC 30 ou Yamaha FZR/R, la Kawasaki ZXR 750 Stinger cumule beaucoup de qualités. Elle permet au constructeur de renouer avec une définition de la sportive essentielle : le plaisir de conduite et un caractère tranché tout autant que tranchant.










Kawasaki ZXR 750 STINGER H1 1989
  • Chassis :
  • Cadre : E-BOX FRAME, double longerons en alu et berceaux inférieurs
  • Réservoir : 18 litres
  • Hauteur de selle : 770mm
  • Longueur : 2090mm
  • Largeur : 755mm
  • Hauteur : 1170mm
  • Empattement : 1455mm
  • Poids à sec : 205kg
  • Poids en ordre de marche : 226kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 120mm
  • 2 disques Ø 275 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 140mm
  • 1 disques Ø197 mm, étriers 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • 4 carburateurs Ø 36 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 748 cc (68 x 51.5mm)
  • 107 ch à 10500 tr/min
  • 7.8 mkg à 9500 tr/min

_________________
F 650 GS 2007 noire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:22 (2017)    Sujet du message: A nos cheres Kawasaki disparues

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Passion F 650 Index du Forum -> MOTO GENERAL -> Relais Motards Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com